top of page

BLOG

Toutes les actualités de la DDEC 47

  • Photo du rédacteurDDEC 47

L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DU LOT-ET-GARONNE S'ENGAGE POUR LA SANTÉ MENTALE DES ÉLÈVES




Qu'est-ce que la santé mentale ? 

Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), la santé n'est pas uniquement l'absence de maladie ou d'infirmité : elle est un état de complet bien-être physique, mental et social qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès, de pouvoir apporter sa contribution à la communauté, etc.

La santé mentale est devenue ces dernières années un enjeu de santé publique, en particulier celle des jeunes et des enfants.

Les premières années de la vie sont déterminantes pour le développement psycho-affectif des enfants, les apprentissages et leur capacité à s'adapter à leur future vie d'adulte : environ la moitié des troubles mentaux se manifestent avant l'âge de 14 ans. Une étude en cours, lancée en 2022 par le gouvernement sur la santé mentale des enfants, estime que 13 % des enfants de 6 à 11 ans présentent un trouble de santé mentale : trouble émotionnel ou trouble comportemental (déficit de l'attention et/ou hyperactivité (TDAH), trouble oppositionnel).

 

Face à ces constats, que faire ?

 

Un vaste champ d'action

Blandine Oliver a été professeur des écoles pendant dix-neuf ans à Félix Aunac à Agen, dont six années enseignante spécialisée en classe Ulis, un dispositif d'inclusion scolaire des élèves en situation de handicap. En 2021, elle a rejoint la DDEC comme Chargée de mission pour l'école inclusive. Aujourd'hui, devant l'ampleur des difficultés rencontrées en milieu scolaire, ses compétences ont été élargies : en plus de l'école inclusive, elle est en charge de la mise en œuvre du plan 3PF et de l'EARS. « Le plan 3PF, explique Blandine Oliver, est le Programme de Protection des Publics Fragiles mis en place en 2018 par l'Enseignement catholique pour prévenir et lutter contre toutes formes de maltraitance dans ses établissements. Dans la lignée du travail des évêques pour faire de l'Église "une maison sûre", nous voulons que chaque élève vive sa scolarité dans un climat de paix et de bientraitance éducative. L'EARS quant à elle est l'Éducation Affective Relationnelle et Sexuelle : l'école catholique a aussi pour mission d'accompagner l'élève dans son développement psycho-affectif, à une période de sa vie où il est en pleine croissance et en pleine mutation dans ce domaine. »

 



Des actions pour prendre soin

Prendre soin des élèves est un travail long et patient, qui nécessite une action de terrain. Blandine Oliver sillonne les routes du Lot-et-Garonne, à la rencontre des professeurs et des classes, et propose des ateliers en fonction des besoins qui sont exprimés.

« Un des facteurs clés de la santé, du bien-être et de la réussite éducative et sociale d'une personne est le développement de ses "compétences psycho-sociales". L'enfant ou le jeune améliore ainsi sa capacité à faire face aux exigences et aux défis de la vie quotidienne ; il est en mesure de maintenir durablement un état de bien-être psychique et de le prouver à travers ses actions quotidiennes. » Blandine propose ainsi des ateliers de langage sur la connaissance et l'estime de soi, sur l'identification et l'expression des émotions, la lutte contre le harcèlement. « Je vois que les enfants ont besoin de parler, mais la vie quotidienne ne leur en donne pas toujours l'occasion, ou ils n'osent pas le faire par peur de blesser. Leur questionnement est souvent très profond ! En parlant, nous essayons de leur apprendre à identifier leurs besoins, à écouter leurs émotions pour pouvoir les exprimer. C'est capital pour leur santé et leur bien-être. »

 

Blandine s'appuie sur les outils du Forum S'Team, acquis en 2022 grâce aux gains du Budget participatif 47. Les Forums S'Team ont pour objectif de créer un bon climat scolaire et de prévenir les comportements à risques, en travaillant sur l'estime de soi. En outre, des malles à outils circulent et sont à la disposition des enseignants pour travailler avec leurs élèves sur les compétences psycho-sociales, mieux aborder des situations difficiles, et prendre soin de chacun.

 

Propos recueillis par Caroline Peltier

21 vues0 commentaire
bottom of page